Tristesse des attaques

Tristesse des attaques …

À l’écoute des nouvelles

L’artiste sent des inconforts

Tristesses de tous acabits

Venues d’ailleurs

Les réjouissances nationales

Du quatorze juillet

Dans le sud de la France

Ont mal tourné

Ces enfants ont vécu l’horreur

Petites vies innocentes

Disparues dans le carnage

D’un camion fou fonçant

Dans la foule

Pères et mères affolés

Couraient dans la rue…..

La fête abrégée

S’acheva

En chaos larmes

Et chagrins à vie…

 

À Bruxelles le vingt et un juillet

On avait craint des bombes

Le courage est sorti

Les temps étaient moins

À l’insouciance

Ou à la fête

Qui dérangeait d’autres

Sans enfant qui vengaient

Leur Histoire blessée

Pourquoi la vie exige-t-elle tant …?

Et combien l’âme soupire sans fin….

Pourtant l’être humain

Gardera toujours goût au voyage

En solitaire ou en groupe

Pour la joie de parcourir le globe….

Cécile Comblen /26.08.2016

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s